Pierre Raby : Le tout à l’instinct, par Florence Bridenne

Beaucoup d’artistes, Monarques qu’ils sont prétendent faire de tout. Par symétrie, notre réflexe se tourne vers des artistes qui finalement ne font rien en particulier. Piège comme il se doit des passions à n’en plus finir. Le rôle de l’artiste n’est pas de faire, c’est le rôle de l’artisan. L’artiste lui doit transmettre, transposer, décrire, dépeindre, retranscrire. Là où il peut faire de tout est dans sa manière, dans sa façon de faire, selon son tempérament, sa sensibilité, son talent. Il n’est pas souhaitable de parler de talent lorsque l’on traite du travail de Pierre Raby. 

Sa perception du monde est sienne, moderne, industrielle, brute. Pierre Raby est l’artiste de l’objet prit son un angle bien précis, de l’hyperréalisme au visuel urbain. Son travail dépasse l’espace-temps, car être artiste est laborieux. Mais lorsque le désir se fait exigeant le beau n’est que le commencement de la belle oeuvre. Pierre ne souhaite pas un monde défini, il n’est pas fidèle par habitude. De l’un à l’autre, inlassablement, son esprit de création se voudrait être dans une tangente, tangente qui n’existe que chez les incertains. L’incertitude c’est voir les choses qui s’enrichissent puis abandonnent comme le dit Rilke. Mais si quelque chose le quitte Pierre devient un point pivotant. Un jour quelque chose nous quitte et l’artiste qu’il est, en gloire le métamorphose.

En s’extasiant constamment de ce que font les autres, sa création en devient sereine et habitée : qu’aucun début ne commence, sans qu’une fin puisse commencer. Dans cet espace heureux et chantant, c’est la mélancolie même qu’il nous offre. Loin d’un contemplateur, ordonné et paisible, il y souffle un léger soupir d’affection qui rendrait tout épine désirable. 

Pierre exécute ce qu’il trouve opportun. S’inspiré est pour lui un aspect inhérent, tel un deuil errant – de ce qui jadis à été fait, et de ce fait qu’il n’aura pas à faire.

En revanche, gorgé de ressources et d’idées, Pierre accomplit ce qui est déjà en lui et que le monde qui l’entoure sublime, par le simple fait de son existence. 

Il y aura toujours un espace inutilisable dans les oeuvres des autres mais Pierre n’en n’a que faire, il érige cet espace faisant de son art l’apothéose d’ingurgitations multiples de tous les arts qui s’offrent au monde. Un don de soi qu’il renvoi – sans désinvolture mais non sans une certaine émotion. 

Car si le mot est fort c’est pourtant bien L’Amour qui est pour Pierre Raby un acquis. L’artiste qui ne fait pas tout mais qui regarde tout, écoute tout, ressent tout.  Son existence semble encore enchantée face aux profanes pressés qui exécutent leurs oeuvres sans douleurs aucunes, sans risques, sans comprendre. 

Empressés, nous le sommes, c’est l’un des maux du Siècle; Pierre ralenti le tempo et certains appelleront cela méthode, mais ce serait passé à côté du poète que Pierre Raby est.

En variant ses propres variations, il offre à l’interlocuteur ce qu’il veut que l’on voit de lui. Comme les mots des poètes qui résonnent mais qui de décrivent pas l’homme qui écrit. Pierre Raby ne se cache pas et ne se montre que par le prisme de ce qu’ils aiment. Le monde de Pierre est celui où l’on peut varier les plaisirs, les points de vues, les circonstances, les lieux, c’est son processus créatif sans doute.

Mais comme un enfant émancipé, le penseur amoureux de l’amour fait acte d’une certaine discretion, mettant le talent des autres dans le sien, avec délicatesse et beauté comme les Romantiques regardant la qualité esthétiques des larmes amères. Mais ici aucune amertume, Pierre est un artiste assumé à la synchronie naturelle, assumé certes, mais mettant tout de même un léger voile devant son talent inachevé sous prétexte qu’il ne peut endossé le rôle d’Un enfant du Siècle, qu’il est pourtant profondément.

Publié par collectifmonarchs

Nous somme un Collectif qui à pour vocation de soutenir la Culture par l'aide, l'entraide et la solidarité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :